Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCSI : un autre regard
  • PCSI : un autre regard
  • : Aborder les domaines de la physique enseignés en Math Sup. Donner sa place à des promenades littéraires. Rêver et sourire aussi (parfois même avant tout), parce que c'est tout bonnement bon et nécessaire :-)
  • Contact

Bertran de Born

Archives

17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 15:03
 Suite à la visite d'André Brahic, le 11 janvier dernier, voici quelques photos et commentaires qui devraient vous rappeler des souvenirs.




le satellite Encelade éclairé par la lumière réfléchie par Saturne
et ses anneaux (
Photo PIA08337,
sonde cassini Orbiter, Source : Nasa)



la fontaine d'Encelade en fausses couleurs
(pour mettre en évidence les faibles signaux noyés dans
ceux de Saturne et des anneaux)
Photo PIA07759



«A dix mètres sous la surface glacée d'Encelade, il y a de l'eau ! C'est la conclusion à laquelle aboutit l'équipe d'imagerie de la sonde Cassini, qui a fourni, en juillet dernier, les premiers clichés rapprochés de cette petite lune de Saturne. Dans un article paru dans la revue Science du 10 mars 2006, les scientifiques associés à la mission confirment en effet qu'il y a bien des geysers d'eau qui jaillissent régulièrement du pôle sud d'Encelade. Mieux, ils avancent que la source de ces geysers n'est pas un océan global situé sous la croûte glacée du satellite mais des poches d'eau liquide prisonnières à seulement quelques mètres de la surface. De plus, ces réservoirs se cantonneraient à la région polaire sud, la seule à faire preuve d'une intense activité géologique.

Photo PIA09037 prise par le spectromètre infrarouge de la sonde Cassini Orbiter (source : Nasa)

En s'échappant dans l'espace par des failles, cette eau projette à des centaines de kilomètre des particules de glace et de roche qu'elle arrache sur son passage. Ces éjections permanentes de matériau seraient à l'origine de l'anneau E, très ténu autour de Saturne, dont la densité est maximale au niveau de l'orbite d'Encelade.

Reste à comprendre comment un corps de seulement 500 km de diamètre est capable de produire assez de chaleur pour posséder de l'eau liquide. Bien que l'action de forces de marées dues à Saturne et à d'autres satellites soit impliquée, les scientifiques ne parviennent toujours pas à trouver le mécanisme exact qui est en jeu.

La sonde Cassini ne repassera près d'Encelade (à environ 350 km) qu'au printemps 2008.»
Philippe Henarejos, site Ciel & Espace


Photo PIA08280 prise par la sonde cassini Orbiter (Source : Nasa)

Partager cet article

Repost 0

commentaires