Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCSI : un autre regard
  • PCSI : un autre regard
  • : Aborder les domaines de la physique enseignés en Math Sup. Donner sa place à des promenades littéraires. Rêver et sourire aussi (parfois même avant tout), parce que c'est tout bonnement bon et nécessaire :-)
  • Contact

Bertran de Born

Archives

20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 18:02


S22

Documents : Thermodynamique PCSI



  Lu 16/03 (15h-17h) Tipe : G2
 
Ma 17/03 (8h-10h)  
Cours
1h45'
Suite T3.IV
2) Premier Principe
3) propriétés de l'énergie interne
4) Expression différentielle du premier principe


V - Transfert Thermique
1) Principe de calcul de Q
2) Transformations particulières
a) Transformation isochore
b) transformation monobare et enthalpie H
3) Capacités thermiques
a) Choix du couple (T,V) : Cap. th. à volume constant CV
* cas d'une transformation isochore d'un système quelconque
* cas d'une transformation quelconque d'un GP

--> Retenir : l'énegie interne U étant une fonction d'état, la variation de l'énergie interne ne dépend pas du chemin suivi : pour la calculer, on choisit un chemin réversible (hypothétique) entre l'état initial et l'état final considérés.

 
 









TD
15'
* Ex-T2.1 : Masse de l'atmosphère terrestre PDF-logo  
Me 18/03 (8h-10h)  
Cours
2h
Suite de T3.V.3)

b) Choix du couple (T,P) : Cap. th. à pression constante CP
* cas d'une transformation monobare d'un système quelconque
* cas d'une transformation quelconque d'un GP

--> Retenir : l'enthalpie H étant une fonction d'état, la variation de l'enthalpie ne dépend pas du chemin suivi : pour la calculer, on choisit un chemin réversible (hypothétique) entre l'état initial et l'état final considérés.

c) Relation de Mayer (concerne les GP seulement !)
d) cas particulier de l'état condensé
4) Chaleur latente ou enthalpie de changement d'état
5) Calorimétrie
PDF-logo
a) Méthode de smélanges
b) Méthopde électrique
c) méthode électrique en régime stationnaire
6) Complément : Thermodynamique du corps humain
PDF-logo


Me 18/03 (14h-16h)/(16h-18h)  
TP
2h

TP19 - Système à deux ressorts modélisé par un Oscillateur Harmonique et Diagramme de phase (1)



 
Je 12/03

(14h-15h/15h-17h) G1

 
TD
1h

Info
2h
* Ex-T2.14 : Manomètre différentiel PDF-logo

* Info : tracés de diagramme de Bode de Filtres d'ordre 2 sous Maple (2/2)
 
Ve 13/03 (8h-10h)  
TD
1h
* Ex-T2.2 : 2 modèles d'atmosphères
* Ex-T2.5 : Ascension d'un ballon de volume constant
 
Cours
2h
Suite T3

VI - Transformation des Gaz Parfaits
0) Expressions de bases pour l'étude des transformations d'un GP
1) Compression/détente isotherme d'un GP
2) Transformation adiabatique (qcque)
3) Transformation adiab. QS* d'un Gaz Parfait
a) Lois de Laplace
b) Calcul du travail reçu
c) Condition de validité de la Loi de Laplace
4) Diagramme de Clapeyron PDF-logo
a) Formule de Reech
b) Interprétation graphique de la formule de Reech dans le diagramme P,V) :
--> Savoir tracer l'allure d'une adiab. QS* ou d'une isotherme
--> et savoir les positionner correctement l'une par rapport à l'autre lorsqu'elles se coupent un un point (PA,VA)


--> Exercices T3 PDF-logo
--> Corrigés d'exercices T2 et correction du DM n°6

 



Le programme de colle de la semaine prochaine (S23 / Lu 23 mars 2009) est :

- Thermodynamique
     *  T2 : Statique des Fluides
     *  T3 :
Premier principe
 
==> bien connaître les questions de cours :

-(T2) savoir établir la Relation Fondamentale de la Statique des Fluides
-(T2) Connaître le thm d'Archimède
-(T2) Connaître les hypothèses de l'atmosphère isotherme et savoir exprimer le champ de force de pression correspondant
-(T2) savoir appliquer la RFSF dans un liquide
-(T3) savoir :
* caractériser une transformation (monotherme/isotherme, monobare/isobare, isochore, adiabatique, NQS, QS, QS*, réversible)
* effectuer un bilan énergétique pour une transformation d'un GP (isochore, monobare, isotherme, adiabatique)
-(T3) connaître l'expression du travail des forces pressantes et savoir que Pext=P nécessite que la transformation soit QS*

-(T3) définition des capacités thermiques ; leur expressions pour un GP (avec la relation de Mayer)
-(T3) connaître les 2 lois de Joule pour les GP


Le programme du devoir surveillé de la semaine prochaine est :
Mécanique : M10 (Système de deux points matériels)
Electrocinétique : Filtres d'ordre deux actifs (avec AO)
Thermodynamique : T2 (statique des fluides)

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Cahier de textes : Physique
commenter cet article
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 20:01
Après une question sur un sujet dramatique, une autre, plus légère, dénotant une saine et vive curiosité, permet de mettre en évidence l’importance des ordres de grandeurs :



Si on enlevait tous les bateaux de la mer, de combien descen¬drait le niveau de l'eau ?

Richard Higginson



97-Conti_Hong_Kong
D' après le principe d' Archimède, un corps flottant s'enfonce jusqu'à ce qu'il ait déplacé son propre poids d'eau. Chaque tonne (ou mètre cube) d'eau déplace un mètre cube d'eau. Une première estimation du tonnage de toutes les flottes militaires du monde donne quelque chose comme 7 millions de tonnes. La flotte marchande est bien plus importante, de l'ordre de 1760 millions de tonnes, ce qui ferait un total de 1767 millions de tonnes. Répartissez cette quantité d'eau à la surface de l'océan mondial (environ 360.1012 m2), et vous obtiendrez une épaisseur de 5 micromètres (5 millièmes de millimètre).
Le fret maritime augmente de 3 % par an, ce qui correspond au contenu de 10000 piscines olympiques. Mais il s'agit là d'une goutte dans l'océan: l'élévation du niveau des mers due au réchauffement climatique est 25 000 fois plus grande.

Mike Follows

Les ours blanc ont-ils le blues ?
et 100 autres questions savantes et intrigantes
,
Paris, Seuil, 2009,
p. 134.

ours-blancs-blues

















Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Thermodynamique
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 18:10


S21

Documents : Thermodynamique PCSI



Ma 10/03 (8h-10h)  
Cours
2h
 Suite et fin T1

V - Gaz réels
1) Coefficients thermoélastiques
a) Définition
b) cas d'un GP
2) Gaz de Van der Waals
a) Equation d 'état
b) Interprétation des coefficients du modèle de VdW
c) Energie interne du gaz de Van der Waals
3) Cas des liquides et ds solides
--> modèles du corps incompressibles et indilatables ("fluide incompressible")


T2 – ELEMENTS DE
STAT
IQUE DES FLUIDES
PDF-logo

I - Relation fondamentale de la statique des fluides (RFSF)
1) Modèle du fluide continu
2) Champ de forces dans un fluide au repos

a) Forces volumiques
b) Forces surfaciques
c) "densité volumique" des forces de pression
3) RFSF dans le champ de pesanteur uniforme

a) Deux méthode pour l'établir
* à partir de la "densité volumique" des forces de pression
* à partir du TCI appliqué à une tranche de fluide cylindrique de surface S entre z et z+dz
b) Surface isobares

 
 













fin T1




Me 11/03 (8h-10h)  
Cours
2h
Suite de T2

II - Modèle de l'atmosphère isotherme
1) Hypothèses du modèle
2) Champ de pression dans le modèle de l'atmosphère isotherme

3) Influence de la hauteur du système
Cf. poly. p. 3 PDF-logo
3) Interprétation statistique et facteur de Boltzmann

II - Statique des fluides incompressibles
1) Domaine d'application
2) RFSF pour un fluide incompressible et homogène dans le champ de pesanteur uniforme
3)Applications
a) Principe des vases communicants ; application au Siphon
b) L'interface de 2 fluides homogènes non miscibles de densités différentes est un plan horizontal



Me 11/03 (14h-16h)/(16h-18h)  
TP
2h

TP18 - Amplificateurs Opérationnels réels (2)
Montages amplificateur non inverseur (fin), suiveur,
impédances d'entrée/de sortie



 
Je 12/03 (10h-12h) Rattrapage du cours de Ve 06/03
 
Cours
2h
Suite et fin de T2.III.3)
c) Mesure de pression : manomètre et baromètre
d) Thm de Pascal ; application aux Presses hydrauliques

IV - Actions exercées par les fluides au repos
1) Calcul direct des forces pressantes
2) Théorème d'Archimède :
a) Définition           
b) Expression de la poussée d'Archimède
c) Thm d'Archimède 
d) Solide immergé   e) Application











 fin T2
Je 12/03

(14h-15h/15h-17h) G2

 

TD
1h

Info

2h

* Ex-M11.5 :  étoile binaire 
 

* Info : tracés de diagramme de Bode de Filtres d'ordre 2 sous Maple (1/2)
 
Ve 13/03 (8h-10h)  
Cours
2h

T3 – PREMIER PRINCIPE
de la THERMODYNAMIQUE
PDF-logo


I - Transformation d'un système thermodynamique
1) Définition
2) Types de transformation
3) Bilan d'une fonction d'état extensive lors d'uns tranformation

II - Travail fourni par le milieu extérieur
1) Travail des forces de pression
2) Application
:
a) Transformation QS monobare
b) Représentation graphique du travail des forces de pression pour une TQS
3) Autres travaux :
a) travail électrique
b) travail des froces de pesanteur

III - Equivalence Chaleur-Travail
1) Expérience de Joule-Mayer
2) Chaleur

IV - Premier principe
1) Energie totale et énergie interne

--> Exercices T2 PDF-logo

 



Le programme de colle de la semaine prochaine (S22 / Lu 16 mars 2009) est :

- Thermodynamique
     *  T1 : Modèle du gaz parfait
     *  T2 :
Eléments de statique des fluides
 
==> bien connaître les questions de cours :
-(T1) savoir :
* énoncer le modèle du GP
* définir la température cinétique
* savoir établir la pression cinétique d'un gaz parfait
* savoir exprimer l'énergie interne U d'un GPM
* définir la capacité thermique à volume constant
* énoncer le modèle du gaz de van der Waals, interpréter les coefficients a et b, exprimer l'énergie interne U d'un GVdW
-(T1) connaître les définition des coefficients thermoélastiques
-(T2) savoir établir la Relation Fondamentale de la Statique des Fluides
-(T2) Connaître le thm d'Archimède
-(T2) Connaître les hypothèses de l'atmosphère isotherme et savoir exprimer le champ de force de pression correspondant
-(T2) savoir appliquer la RFSF dans un liquide



Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Cahier de textes : Physique
commenter cet article
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 19:21
Voici une question posée par un lecteur anonyme du New Scientist dont le sujet, l’élévation du niveau des océans, d’une importance majeure dans les années et décennies à venir, conduit à une réponse qui fait le lien entre le cours sur les satellites (M7), le caractère non galiléen du referentiel terrestre (M11) et le cours de statique des fluides (T2) :

Quand de grands champs de glace fondent, l'élévation du niveau des mers qui en résulte est-elle la même à toutes les lati¬tudes, ou plus forte à l'équateur à cause de la rotation de la Terre ?

Anonyme


L'élévation du niveau marin est loin d'être uniforme, mais l'effet de la rotation de la Terre est très faible. Si la Terre était recouverte d'eau, et si une couche d'eau supplémentaire était ajoutée, elle serait de 0,5 % plus épaisse à l'équateur qu'aux pôles à cause de la gravité plus faible. Pour une élévation de 7 mètres (ce qui est attendu avec la fonte du Groenland ou de la calotte antarctique de l'ouest), cela représenterait 3,5 cm de plus à l'équateur qu'aux pôles.
Un autre effet de la rotation terrestre est qu'elle dissémine les masses de glace tout autour du globe, de façon à les éloigner de l'axe de rotation. Cela augmente le moment d'inertie de la planète et fait donc ralentir sa rotation (comme une patineuse écartant les bras ralentit la sienne).
Une couche de 7 mètres d'eau ralentirait la rotation de 1 millionième. Le jour s'allongerait de 0,1 seconde et l'élévation à l'équateur serait plus faible : on aurait finalement une différence de quelques centimètres. Mais l'effet le plus important serait le suivant : actuellement, la glace du Groenland exerce une attraction gravitationnelle sur les eaux océaniques. Si cette glace fond, cette force disparaîtra. En outre, le continent sera soudain allégé et s'ajustera à une nouvelle ligne de flottaison.


fonteGroenland

(Les zones en orange ou en rouge sont les zones

où la glace s'est mise à fondre au moins un jours dans l'année)

 
D'après les calculs, le niveau océanique devrait baisser dans un rayon de 1000 km autour du Groenland, mais monter un peu ailleurs.

Les chercheurs tentent de déterminer, à partir de mesures d'altimétrie par satellite, si les variations du niveau des mers sont dues à la fonte de la calotte groenlandaise, antarctique ou autre. Et ces études ne sont pas simples car la surface de l'océan n'est pas du tout sphérique. Les courants marins créent des bosses et des creux pouvant atteindre une amplitude de 1 mètre. En tout cas, la fonte des glaces va très certainement entraîner des modifications des courants et des hauteurs des océans. Pour l'instant, les simulations informatiques sur le climat ne prennent pas en compte ces différences d'altitude.

Chris Hughes,
Laboratoire océanographique Proudman

Les ours blanc ont-ils le blues ?
et 100 autres questions savantes et intrigantes
,
Paris, Seuil, 2009,
p. 127-128.

banquise_glaceFonte de la glace arctique

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Thermodynamique
commenter cet article
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 21:18

        
Cours (2e période)
 
T1 : Introduction à la thermodynamique / Modèle du Gaz Parfait
PDF-logo
T2 : Eléments de Statique des fluides
PDF-logo
T3 : Premier principe de la Thermodynamique / Bilan d'énergie PDF-logo
T3 : Fiche Méthodes PDF-logo
T4 : Deuxième principe de la thermodynamique / Bilan entropique
PDF-logo
T4.App1 : Détentes de Joule / Bilans énergétique et entropique PDF-logo
T5 : Applications des deux principes aux Machines thermiques PDF-logo
T6 : Changements d'états PDF-logo

TD/DL/DM :
 
 
Exercices de thermodynamique (1) : T1 à T5 (Mise à jour 10/04)
PDF-logo
DLn°19 : Transformations de deux gaz parfaits dans un système à deux pistons (07/04) (Premier et Deuxième principes) PDF-logo
DMn°7 : production de froid (10/04) (détente adiabatique / détente de Joule-Thomson / température d'inversion) PDF-logo


     
Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Documents Physique PCSI
commenter cet article
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 20:51
Après cette première leçon introductive à la Thermodynamique, vous pouvez avoir quelques questions sur la notion spécifiquement thermodynamique qu’est la température. En voici une, des plus judicieuses, qui a pu venir à votre esprit méditant sur le principe d’équilibre thermique (principe zéro de la thermodynamique) :


Pourquoi le carrelage de ma salle de bains me paraît-il si froid quand je marche pieds nus ?

Je suppose que vous êtes à jour de vos factures de chauffage. L'explication est donc que la porcelaine conduit mieux la chaleur que votre confortable tapis de bain, bien qu'ils soient à la même température. Il est très courant de constater que certains objets sont plus froids au toucher que d'autres. On parle d'« acier froid » comme si la lame d'une épée était plus froide que le reste. Les boulangers aiment déposer la pâte de leurs viennoiseries sur une plaque de marbre parce qu'elle est « plus froide ». Touchez simplement la lame d'un couteau ou une plaque de marbre, et vous ne pourrez qu'être d'accord : ils semblent vraiment plus froids au toucher.
Mais ils ne sont pas plus froids. L'acier, le marbre et le carrelage sont exactement à la même température que tout le reste de la pièce. Ils ont juste l'air plus froids.
S'ils sont dans la même pièce depuis suffisamment longtemps, tous les objets sont à la même température que le reste de la pièce, car les températures s'harmonisent automatiquement. Le café chaud refroidit et la bière fraîche se réchauffe. Mettez une tasse de café chaud et un verre de bière fraîche côte à côte sur une table suffisamment longtemps, et ils finiront par être à la même température, celle de la pièce (mais vous penserez quand même que le café est « froid » et la bière « chaude », n'est-ce pas ?).
La raison en est que la chaleur migre spontanément du plus chaud au plus froid. C'est parce que les molécules d'un objet chaud bougent plus vite que les molécules d'un objet froid; voici ce qu'est la température : une mesure de la vitesse moyenne des molécules. Et donc, quand un objet chaud est en contact avec un objet froid, ses molécules plus rapides vont entrer en collision avec les molécules plus lentes et les accélérer — c'est-à-dire les chauffer.
Si un objet est plus froid que son entourage, la chaleur arrivera automatiquement vers lui jusqu'à ce que sa température soit la même que celle des environs. Ou, si un objet est plus chaud que son entourage, la chaleur s'écoulera automatiquement vers l'extérieur. Nous avons vu qu'on peut avoir une bonne idée de la situation en remplaçant la chaleur par de l'eau. L'eau s'écoule toujours de haut en bas, alors que la chaleur s'écoule toujours du plus chaud vers le plus froid [voir T4, à venir]. On pourrait même dire que la température se met à niveau.
Il n'y a pas que l'acier, le marbre et le carrelage qui vous paraîtront froids au toucher. La température de votre peau est d'environ 37 degrés Celsius, alors que tout dans votre pièce (à part peut-être le radiateur) est à la même température — environ 20 degrés. Et donc, lorsque vous touchez un objet de la pièce, il paraît froid sur votre peau, car il est vraiment plus froid que votre peau. La chaleur s’écoule donc de votre peau vers l’objet, et votre peau privée de chaleur vous donne une sensation de froid.
Mais, comme vous avez pu le réaliser avec désagrément, certaines choses sont plus froides que d'autres au toucher; le carrelage semble plus froid que le tapis de la salle de bains même si, nous l'avons vu, ils sont forcément à la même température. Comment cela se fait-il ?
La réponse est que, même si tous les objets de la pièce sont plus raids que votre peau, et lui prendront donc de la chaleur, certains matériaux sont de meilleurs voleurs de chaleur que d'autres. Certains matériaux sont de meilleurs conducteurs de chaleur — ils évacuent mieux la chaleur qu'ils ont prise. Et mieux un matériau conduit la chaleur qu'il vous a prise, plus il semblera froid sur votre peau. Il se trouve que la porcelaine du carrelage est un bien meilleur conducteur de chaleur que le coton ou les fibres synthétiques du tapis de la salle de bain, la chaleur s'écoule donc plus vite de vos petits petons quand ils sont sur le carrelage, et vous avez froid aux pieds.
Différentes substances, étant constituées de molécules aux propriétés différentes — et c'est bien sûr la raison pour laquelle ce sont des substances différentes — transmettent la chaleur avec des vitesses et des efficacités différentes.
Des molécules encombrantes ou solidement fixées à leur place ne peuvent pas bousculer leurs voisines aussi facilement, elles ne peuvent donc pas transmettre la chaleur aussi rapidement. C'est le cas par exemple pour le coton, le bois et le caoutchouc. Le parquet ne vous paraît pas aussi froid que le carrelage, n'est-ce pas ? C'est parce que les grosses molécules du bois ne prennent pas la chaleur à votre peau aussi vite que celles du carrelage.
Parmi tous les types de matériaux, les gaz sont les pires conducteurs de chaleur. Leurs molécules sont si éloignées qu'elles peuvent à peine se trouver pour entrer en collision. Presque tout conduit mieux la chaleur que l'air, et c'est pour cette raison que presque tout ce que vous touchez vous paraît un peu plus froid; vous le comparez avec l'air qui vous entoure habituellement et auquel vous êtes habitué. L'air vous isole.
Les métaux, par contre, sont les meilleurs conducteurs de chaleur de tous, grâce à leur structure unique. Ils contiennent des électrons libres qui peuvent facilement passer d'atome en atome. C'est la raison pour laquelle ils conduisent si bien l'électricité, mais c'est aussi la raison pour laquelle ils conduisent si bien la chaleur. Ces minuscules électrons peuvent transporter la chaleur d'un endroit à un autre de façon beaucoup plus efficace que des atomes ou des molécules gros et encombrants, car ils sont de loin plus mobiles. Étant les meilleurs voleurs de chaleur, les métaux seront les plus froids sur votre peau.
Les ingénieurs et les scientifiques ont mesuré la capacité de nombreux matériaux à conduire la chaleur (en jargon scientifique : leur conductivité thermique). Je vous donne ici, arrondies, les conductivités thermiques de quelques matériaux familiers comparées à celle de l'air, à laquelle j'ai arbitrairement donné la valeur 1. Plus vous descendez dans la liste, plus le matériau vous semblera froid quand il est à température ambiante.

  

Air 1 Granit 130
Caoutcouc 6 Acier inoxydable 600
Bois 6 Fer 3 300
Eau 24 Aluminium 9 500
Verre 30-40 Cuivre 16 000
Porcelaine 40 Argent 17 000
Marbre 70-120    
 Conductivité thermique de certains matériaux comparée à celle de l'air


La morale de cette histoire : ne recouvrez pas le sol de votre salle de bains avec de l'argent. Ni la lunette de vos toilettes.


Robert L. Wolke,
Ce qu’Einstein disait à son coiffeur,
Paris, Dunod, 2005, p . 89-93
einstein-coiffeur


Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Thermodynamique
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 18:21


S20

Documents : Thermodynamique PCSI



Ma 03/03 (8h-10h)  
Cours
2h
Correction DSn°5

Suite M11 :
Pendule de Foucault




Me 04/03 (8h-10h)  
Cours
2h
Suite et fin M11


T1 – INTRODUTION ET
THEORIE CINETIQUE DU GAZ PARFAIT
PDF-logo

I - Survol historique
II - description des systèmes thermodynamiques
1) Qu'est-ce qu'un système thermodynamique ?
2) Principe "Zéro" de la thermodynamique
3) paramètres d'état d'un système
4) Equilibre thermodynamique
5) Notion de phase
6) equationd 'état d'un système
7) Moyenne statistique
a) Moyenne temporelle
b) Moyenne spatiale statistique
c) Hypothèse ergodique
8) Echelle mésoscopique


fin M11


Me 04/03 (14h-16h)  
Cours
2h
Suite de T1
 
III - Théorie cinétique du gaz parfait monoatomique
1) Hypothèses de la théorie cinétique des gaz
a) Chaos moléculaire
b) Equilibre thermodynamique statistique
c) Vitesses caractéristiques : vitesse moyenne et vitesse quadratique moyenne
d) Modèle du GPM

2) Pression cinétique
a) Définition
b) Calcul simplifié 
c) Démonstration plus générale (uniquement pour les grands curieux qui veulent approfondir)
3) Température cinétique
4) Equation d'état
5) Energie interne du GPM


IV - Extension aux gaz parfaits polyatomiques (GPP)
1) equation d'état et 1ere loi de Joule

2) Capacité thermique à volume constant












 fin T2
Je 05/03

(14h-15h/15h-17h) G1

 

TD
1h

Info

2h

* Ex-M11 :  étoile binaire 


* Info : tracés de diagramme de Bode de Filtres d'ordre 2 sous Maple (1/2)
 
Ve 06/03 (8h-10h) Présentation de la prépa dans deux lycées bordelais / remplacé par M.Fontes / rattrapage Je 12/03
 



Le programme de colle de la semaine prochaine (S21 / Lu 09 mars 2009) est le même que celui de la semaine précédente


Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Cahier de textes : Physique
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 19:40
Voici trois documents pour compléter vos recherches actuelles sur les exoplanètes en cours de TIPE.
Les fichiers étant lourds, enregistrez-les sur votre poste avant de les lire.
* Documents 1 et 2 (~8Mo) : PDF-logo
 
* Document 3 (~20Mo) : PDF-logo

* vous aurez besoin du mot de passe pour les ouvrir.
Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans TIPE
commenter cet article
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 18:54
Ces lieux n’ont pas l’habitude ni pour objet d’accueillir les épanchements divers et variés, mais il certaines circonstances dépassent les cadres et les habitudes.
En ce jour où le soleil ne réjouissait aucun cœur, il nous a été rappelé l’importance, la nécessité de la parole qui nous lie, relie, et nous libère.
Aussi, alors que nous sommes encore, et pour longtemps, sous le choc du départ de Jérémy, je voulais vous offrir ce texte lu il y a quelques instants, et le dédier à ce camarade et ami dont le souvenir joyeux et lumineux continuera de vous unir pour que vous « soyez réellement votre plus grand moi »,
« qui contient l'humanité tout entière »  :


« Après un moment, l'un des disciples lui demanda : « Maître, parle-nous de l'être. Qu'est-ce donc qu'être
Al-Mustafa posa longuement un regard d'amour sur lui. Puis il se leva et marcha loin d'eux pour revenir, disant :

« Dans ce Jardin reposent mon père et ma mère, inhumés par les mains des vivants ; et dans ce Jardin sont ensevelis les semences d'antan, portées jusqu'ici sur les ailes du vent. Mille fois ma mère et mon père seront enterrés ici, et mille fois le vent enterrera la semence; et dans mille ans, vous et moi ainsi que ces fleurs, nous viendrons nous rassembler dans ce Jardin, comme maintenant; nous serons des êtres aimant la vie, nous serons des êtres rêvant d'espace et nous serons des êtres s'élevant vers le soleil.
« Or aujourd'hui être, c'est être sage sans être pour autant étranger au fou; c'est être fort mais non pas pour causer la ruine du faible, c'est jouer avec de jeunes enfants, non comme un père, mais plutôt comme un compagnon désireux de s'initier à leurs jeux.
« C'est être simple et franc avec les hommes et les femmes âgés, c'est vous asseoir avec eux à l'ombre de vieux chênes, bien que vous continuiez à marcher avec le Printemps.
« C'est partir à la recherche d'un poète, dût-il vivre au-delà des sept fleuves, et être en état de paix et de contentement en sa présence, sans l'ombre d'un doute, sans la moindre question sur les lèvres.
« C'est comprendre que le saint et le pécheur sont frères jumeaux, dont le père est notre Gracieux Roi, et que l'un d'eux est né un instant avant l'autre, aussi le considérons-nous comme le Prince Héritier.
« C'est suivre la Beauté, même si elle vous mène au bord du précipice ; et bien qu'elle soit ailée, alors que vous ne l'êtes pas, et bien qu'elle en franchisse le bord, suivez-la. Car le néant est là où la Beauté n'est pas.
« C'est être un jardin sans murs, une vigne sans gardien, une maison au trésor toujours ouverte aux passants.
« C'est être volé, trompé, abusé, mais encore fourvoyé, piégé puis bafoué ; mais malgré tout, regarder du haut de votre plus grand moi et sourire ; car vous savez qu'un printemps viendra certainement dans votre jardin pour danser dans vos feuilles, et qu'un automne viendra pour mûrir vos raisins ; et vous savez aussi que si une seule de vos fenêtres est ouverte à l'est, vous ne serez jamais vides, et que tous ceux qui sont considérés comme des escrocs et des malfaiteurs, des brigands et des imposteurs sont vos frères dans le besoin, et que vous êtes peut-être vous-mêmes tout cela aux yeux des bienheureux habitants de la Cité Invisible, par-dessus cette cité.
« Quant à vous dont les mains façonnent et trouvent toutes ces choses nécessaires au confort de nos jours et de nos nuits,
«Être, c'est être un tisserand aux doigts qui voient, un bâtisseur soucieux de lumière et d'espace; c'est être un laboureur qui ressent que, dans chaque graine qu'il sème, il cache un trésor; c'est être un pêcheur et un chasseur, ayant pitié du poisson et du gibier, mais ayant plus grande pitié encore de la faim et des besoins de l'homme.
« Et par-dessus tout, je vous dis ceci : je voudrais que chacun de vous soit associé à l'objectif de tout homme, car c'est seulement ainsi que vous espérerez réaliser votre propre objectif.
«Mes camarades et mes bien-aimés, soyez audacieux et non résignés , soyez ouverts et non bornés; et jusqu'à mon ultime heure et la vôtre, soyez réellement votre plus grand moi.

***

«Et même quand nous serons séparés par les mers et les vastes terres, nous resterons des compagnons dans notre voyage jusqu'à la Montage Sacrée.
«Mais avant que nous nous engagions dans nos routes ardues, je voudrais vous offrir la moisson et la glanure de mon cœur:
« Poursuivez vos chemins en chantant, mais que chaque chanson soit brève, car seules les chansons (…) jeunes sur vos lèvres vivront dans le cœur des hommes.
« Exprimez une ravissante vérité en peu de mots, mais jamais une hideuse vérité quels que soient vos mots. Dites à la jeune fille dont les cheveux brillent au soleil qu'elle est la fille du matin. Mais si vous rencontrez un aveugle, ne lui dites pas qu'il ne fait qu'un avec la nuit.
« Écoutez le joueur de flûte comme si vous écoutiez Avril, mais si vous entendez parler le critique et le guetteur de fautes, restez aussi sourds que vos os et aussi lointains que votre imagination.
«Mes camarades et mes bien-aimés, sur votre chemin vous rencontrerez des hommes aux sabots de cheval, donnez-leur de vos ailes. Et des hommes avec des cornes, donnez-leur des couronnes de laurier. Et d'autres avec des griffes, donnez-leur des pétales pour leurs doigts. Et d'autres encore avec des langues fourchues, donnez-leur du miel pour leurs paroles.
« Oui, vous rencontrerez tous ceux-là et d'autres encore; vous rencontrerez des boiteux vendant des béquilles et des aveugles vendant des miroirs. Et vous rencontrerez des hommes riches mendiant à la porte du Temple.
« Aux boiteux donnez de votre agilité et aux aveugles, de votre vue. Et veillez à donner de vous-mêmes aux riches mendiants , ce sont les plus nécessiteux de tous, car il est certain que nul ne tendrait la main pour demander l'aumône, s'il n'était réellement pauvre, malgré tous les biens qu'il possède.
« Mes camarades et mes amis, je vous exhorte, au nom de notre amour, d'être d'innombrables chemins qui se croisent dans le désert, que parcourent les lions et les lapins ainsi que les loups et les moutons.
«Et rappelez-vous ceci : je vous apprends non à donner mais à recevoir, non à renoncer mais à réaliser, non à céder mais à comprendre, le sourire toujours aux lèvres.
« Je vous enseigne non pas le silence, mais un chant à voix douce.
« Je vous révèle votre plus grand moi qui contient l'humanité tout entière. »


Khalil Gibran (1883-1931)
Le Jardin du prophète
,
dans Œuvres Complètes,
Laffont, p. 786-787, 790-791

Dans les jours qui viennent et pour les vivants que nous sommes, «
Non pas le silence, mais un chant à voix douce », avec, comme une présence qui accompagne, le souvenir, l'exemple et la « chanson jeune » de Jérémy qui « vivront dans le coeur des hommes », le vôtre, le nôtre, le mien.



Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Enigmes du Moi (2008-2010)
commenter cet article
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 01:24

S19

Documents : Mécanique PCSI

Lu 09/02 (15h-17h) : Tipe : G1  
Ma 10/02 (8h-10h)  
TD
2h
Exercices sur les systèmes de 2 points matériels :
Ex-M10.1 (Etoile double)
Ex-M10.4 (Chute d'une tartine)
   PDF-logo
Me 11/02 (8h-10h)  
Cours
2h

M11 – REFERENTIEL GEOCENTRIQUE
ET REFERENTIEL TERRESTRE
PDF-logo

I - Dynamique dans le référentiel géocentrique - Marées
1) Prologue et parenthèse
2) PFD dans le référentiel de Copernic
3) PFD dans le référentiel géocentrique
4) Le terme des marées
5) Allure du champ de force de marée dû au Soleil ou à la Lune
6) calcul du terme des marées dû à un astre
7) Marées océaniques
8) référentiel géocentrique considéré comme galiléen
 

Me 11/02 (14h-16h et 16h-18h)  
TP
2x2h


TP17 - Amplificateurs Opérationnels réels (1)

Montage amplificateur non inverseur

 
 
Je 12/02

(14h-15h) G2

 
TD
1h
* Ex-M11.5 : Comète Shoemaker-Levy 9 

   PDF-logo
Ve 13/02 (8h-10h)
 
Cours
2h
Suite de M10.
II - Le poids (statique dans le référentiel terrestre)
1) 2) 3) 4) 5)

III - Dynamique terrestre
1) Force de Coriolois

2) Déviation "vers la droite" (Mouvement horizontal dans l'hémisphère Nord)


==> à rédiger pour le mardi de al rentrée (03 mars) : DMn°6
PDF-logo
==> vous pouvez aussi chercher les (et vous aider des) DLn°17PDF-logo et DLn°18PDF-logo

 
Ve 13/02 (14h-18h)  
DSn°5
4h
Devoir n°5 : Mécanique et électrocinétique


   PDF-logo  



Le programme de colle de la semaine de la rentrée (S20 / Lu 02 mars 2009) est :

- Mécanique 2e période
     *  M9 : Dynamique en référentiel non galiléen
     *  M10 (+M7) : Système de 2 points matériels
     *  M11 : Référentiel géocentrique et référentiel galiléen
: terme des marées, définition du poids, déviation vers la droite pour un mouvement horizontal dans l'hémisphère Nord dû à la force de Coriolis dans le réf. terrestre
 => pour ce faire, bien revoir les méthodes exposées en classe et disponibles en ligne.
-(M11) savoir exprimer le PFD :
 * dans le réf. géocentrique considéré comme non galiléen vis-à-vis du réf. de Copernic pris comme réf. absolu galiléen
 * dans le réf. terrestre considéré comme non galiléen vis-à-vis du réf. géocentrique pris comme réf. galiléen absolu
-(M10) savoir opérer la réduction du problème à deux corps ==> lorsque le mouvement dans R* est un mouvement à force centrale newtonienne, on est ramené à l'étude effectuée en M7 qu'il faut donc ne pas avoir oubliée !
-(M10) Savoir établir les Théorème de Koenig
- (M9) expression des forces d'inertie d'entraînement et de Coriolis
- (M9) Théorèmes de la dynamique en référentiel non galiléen
- (M9) énergie potentielle d'inertie d'entraînement centrifuge
- (M8) utilisation du point coïncidant pour exprimer l'accélération ou la vitesse d'entraînement.
- (M8) lois de composition des vitesses et des accélérations 


Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Cahier de textes : Physique
commenter cet article