Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PCSI : un autre regard
  • PCSI : un autre regard
  • : Aborder les domaines de la physique enseignés en Math Sup. Donner sa place à des promenades littéraires. Rêver et sourire aussi (parfois même avant tout), parce que c'est tout bonnement bon et nécessaire :-)
  • Contact

Bertran de Born

Archives

23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 11:00


Parce que l'arc qui illustre la bannière de ce bloc [en tout petit, en haut à gauche, sous la lune] est réapparu aujourd'hui, m'a-t-on dit, du côté de Blois [remarquez la présence de l'arc secondaire dont les couleurs apparaissent en ordre inverse de l'arc primaire] et qu'aujourd'hui est un beau jour pour construire des ponts colorés entre les terres de la raison et de l'imagination :
 « Gangleri demanda alors : « Quel est le chemin qui mène de la terre au ciel ? »
Le Très-Haut lui répondit en riant : « Voilà une question qui ne témoigne pas d'une grande science ! Ne t'a-t-il donc pas été dit que les dieux firent un pont de la terre au ciel, et qu'il s'appelle Bifrost ? Tu as dû le voir, mais il est probable que tu l'appelles “arc-en-ciel”. Ce pont, qui a trois couleurs, est très solide : il a été fait avec plus d'art et de talent que les autres ouvrages. Mais, tout solide qu'il est, il s'effondrera quand les fils de Muspell arriveront à cheval et l'emprunteront. Leurs chevaux devront alors traverser à la nage de grands fleuves, et ainsi pourront-ils poursuivre leur route. »
Gangleri déclara alors : « Il me semble que ce ne fut pas de bonne foi que les dieux construisirent ce pont, puisqu'il s'effondrera alors qu'ils possèdent le pouvoir de faire toute chose comme ils l'entendent. »
Le Très-Haut répondit : « Les dieux ne méritent pas de reproches pour cet ouvrage. Bifrost est un excellent pont, mais il n'est aucune chose en ce monde qui se révélera sûre quand les fils de Muspell partiront en guerre. »
»
Snorri Sturluson, L'Edda, trad. par F.-X. Dillmann,
Paris, Gallimard, 1991, p. 42 (L'aube des peuples)


.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Stéphanie Loubechine 03/11/2006 18:07

Après le mythique, après le scientifique... le poétique :

[...]
Odeur après la pluie Le soleil revenu
sur la rivière entre les meules de foin un pont léger de brume et
d'air en sept couleurs (les boîtes de crayons de la marque Conté)
Arc-en-ciel dans le clair Il manque le milieu de l'arche
[...]

"Sais-tu si nous sommes encore loin de la mer", 4... Claude Roy ; il me semblait bien qu'il n'avait pas pu passer à côté du pont :)

Sébastien Mallet 25/10/2006 18:24

« Supposé donc que la variété des couleurs ne vienne que de la promptitude différente des vibrations de pression, ainsi que je crois l’avoir suffisamment prouvé, on peut voir clairement la raison pourquoi tous les rayons simples, qui sont le rouge, l’orangé, le jaune, le vert, le bleu, l’inde ou bleu obscur, et le violet, ne changent point leur couleur ou la promptitude de leurs vibrations, et que leurs réfractions ont toujours le même rapport les unes avec les autres, ce que M. Newton a prouvé par plusieurs expériences décisives [Newton, Optice, livre I, 2ème partie, exp. VII]. »
(Malebranche, Éclaircissements à la Recherche de la vérité, Xème Éclaircissement ; Paris, Vrin, Œuvres complètes, III, 300)